Activités Minières et GRN

Adama Seck,

Environnementaliste

Depuis le début des années 2000, l’industrie minière connait au Sénégal une croissance importante à la faveur des Politiques d’attraction des investissements étrangers. Après quelques années d’exploitation des Ressources minières, la situation économique et sociale tarde à s’améliorer alors que les risques environnementaux se font de plus en plus précis.

Pourtant la Responsabilité Sociale Corporative qui implique la réalisation de projets de développement communautaires a, entre autre été présenté comme une réponse appropriée à la problématique de la réduction de la pauvreté et du développement durable des Régions
concernées par l’exploitation minière.

Cependant, la RSE se limite bien souvent à la recherche de Permis Social d’exercer, délaissant les questions écologiques ou de gestion prudente des Ressources Naturelles. Apres un passage dans deux Compagnies minières au Sénégal (Sabodala Gold Operations SGO entre 2007 et 2009 ; Torogold (Mako Explorations Company MEC) entre 2011 et 2012), il nous est apparu qu’une prise en compte sérieuse de la gestion des Ressources Naturelles fait défaut eu égard à la pression que l’exploitation minière exerce sur les Ressources Naturelles (Utilisations déstructurée de l’espace, dégradation des Ressources (Sols, Forets) ),  Pollutions Eaux (souterraines et de surfaces) Pollutions Atmosphériques (Poussières et émissions de Gaz Nocifs) et aux manquements sur le suivi et la surveillance appropriés qui devraient accompagner cette exploitation.

L’intérêt de ce travail réside dans la prise en compte des exploitations minières comme composante essentielle de la mutation des milieux naturels et le manque d’organisation et de cohérence dans la mise en œuvre des directives réglementaires en matière de gestion des Ressources Naturelles.

Laisser une réponse