M. Moussa Mbaye (Secrétaire Exécutif de Enda Tiers-Monde),
M. Babacar Mboup (Sociologue),
M. Sidy Moctar Cissé (spécialiste en Développement Durable et Formation, Dakar, Sénégal

INTRODUCTION

 La particularité de l’Atelier provient de sa source : Facebook. Des gens qui se sont connus dans le virtuel, venaient pour la première fois de se découvrir en mode présentiel en vue de valoriser leurs échanges et de les mettre au service de l’émancipation des populations  et de l’unité de la nation. En effet, depuis l’Initiative de Abdou NDAO, le 15 mai 2014 sur la question du statut spécial de Touba,  beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le processus de délibération, selon des procédures ouvertes, transparentes et démocratiques, s’est stabilisé autour du mot clé de REFONDATION qui, par la suite, devrait pouvoir englober des dimensions autres que celles des Institutions.

Le Comité de coordination ad hoc qui a été mis en place a exploité le millier de posts disponibles et a confirmé, tout en la confortant, la centralité de la notion de REFONDATION face aux différentes formes de malaise qui,  50 ans après les indépendances, continuent de caractériser, au Sénégal, les rapports entre l’Etat et la Nation. La consultation permanente et le travail de conception et d’organisation dans le pilotage du processus ont trouvé leur consécration dans la tenue du présent ATELIER SUR LA REFONDATION INSTITUTIONNELLE ET TERRITORIALE  qui s’est déroulé en deux jourset qui a pu enregistrer, outre le mode présentiel, la participation en Visio-conférence d’ami(e)s des USA, du Canada, de l’Allemagne, de la Malaisie, du Maroc, de la France, de l’Angleterre et du Sénégal.